05.12.2017

Spectacle du Foyer de Mulhouse

Quand l’action éducative rencontre l’activité artistique

Des jeunes du foyer Saint-Jean, à Mulhouse, préparent actuellement un spectacle sur les émotions avec Saïda Ayad, éducatrice spécialisée. Le foyer Saint-Jean de Colmar et l’institut médico-éducatif Saint-Jacques d’Illzach sont associés au projet.

 

Depuis plus de vingt ans, Saïda Ayad propose des projets artistiques dans les différents établissements où elle travaille en qualité d’éducatrice spécialisée (maison d’enfants, foyer d’action éducative et institut médico-éducatif). Actuellement, elle prépare un spectacle avec des jeunes du foyer Saint-Jean de Mulhouse.

«  Depuis plusieurs années des projets artistiques sont possibles car ils sont portés par des équipes qui ont compris l’intérêt de la pluridisciplinarité et soutenus par la direction qui a saisi la nécessité de proposer au public accueilli divers moyens de s’exprimer, de communiquer et surtout l’importance de mettre en valeur chacun d’entre eux en développant leur potentiel créatif. Le directeur, Alix Grousset, les chefs de service éducatif David Lopreti et Julien Mascali des foyers Sant-Jean de Colmar et de Mulhouse, les cadres éducatifs de l’Institut médico-éducatif Saint-Jacques, Sylvie Moreira et Christine Rose, par exemple, sont partie prenante. Les équipes de professionnels des trois structures s’organisent au mieux pour accompagner les jeunes. M. Grousset a bien saisi l’intérêt de travailler avec des intervenants extérieurs. Cela crée un pont entre l’institution et l’extérieur. Des ponts qui se construisent d’ailleurs autant dans l’esprit des jeunes que celui des partenaires, qui souvent révisent des préjugés tenaces au sujet des enfants placés en institution  », se réjouit Saïda, entre deux moments de répétition avec une quinzaine de jeunes au foyer Saint-Jean, à Mulhouse, comme chaque mardi de 19 h à 21 h.

 

Représentation en juin

En plus de cet atelier danse - théâtre, ils se retrouvent le jeudi durant deux heures également avec Nadir, pour l’atelier hip-hop. Claire, une élève de l’école de danse « çaydanse » est elle aussi de la partie. «  La diversité des disciplines requises pour créer le spectacle, théâtre, danse du monde, hip-hop, chant, mime, musique, écriture, son, lumière, dessin, photo, permet à chacun, petits et grands, de s’y inscrire en choisissant le mode d’expression qui lui convient le mieux. Ce sont autant de langages qui permettent un retour positif sur soi, sur les autres et un regard différent sur le monde extérieur  », explique l’éducatrice spécialisée, à la fois bienveillante et exigeante.

Le foyer Saint-Jean de Colmar et l’institut médico-éducatif Saint-Jacques d’Illzach sont associés au projet ébauché à l’unisson. Tous s’y engagent volontairement, acceptant de respecter les règles indispensables à la réussite du spectacle qui sera joué au théâtre de la Sinne en juin, grâce au concours de la Ville de Mulhouse. Les familles sont invitées chaque année à venir applaudir avec fierté les jeunes artistes, les partenaires sociaux également.

La création, dont le titre reste à définir, est basée sur les émotions. Assister aux répétitions, à quelques mois encore de la première représentation, et voir dans le jeu de chacun l’expression de sa personnalité est d’ores et déjà une belle source d’émotions.